Développer le travail collaboratif et la pédagogie de projet grâce à l’ENT "monlycée.net"

(actualisé le ) par Laurent GUERRE, webmestre

L’ENT monlycée.net, simple et facile d’utilisation, permet de mutualiser dans la classe sur un même document numérique projeté au tableau, de communiquer rapidement suite à un projet. Il permet de renforcer les activités de la classe, de faciliter les échanges entre les élèves et leurs professeurs, et de mettre en oeuvre des projets pédagogiques motivants.


- Présentation de l’outil

- Des applications facilitant le travail collaboratif
- Des applications facilitant la pédagogie de projet
- Intégration de ressources externes
- Exemples d’activités réalisables
- Retour des impressions des élèves
- Analyse et évaluation de l’outil

PRESENTATION DE L’OUTIL
L’interface L’Espace Numérique de Travail monlycée.net est développé en partenariat avec des enseignants et financé par la Région Île-de-France. Il respecte le cadre réglementaire et sécurisé défini par l’Education nationale. Cet espace partagé est accessible à la communauté éducative des lycées franciliens, à l’aide d’un identifiant et d’un mot de passe unique pour chaque utilisateur. Tous les lycées de l’académie y ont accès.
Des applications utiles Des applications pour collaborer en direct sur un même document, pour travailler en communauté, pour publier des travaux simplement en ligne et pour construire des cartes heuristiques.
Des guides d’utilisation Les manuels d’utilisation des applications de monlycée.net sont consultables en ligne.

DES APPLICATIONS FACILITANT LE TRAVAIL COLLABORATIF
Dans l’application "Mur collaboratif", différents contenus (son, image, texte, vidéo, ...) peuvent être intégrés dans des notes affichées sur le mur, en même temps par tous les utilisateurs. On voit ici le potentiel collaboratif fort de ce type d’application qui peut être projetée notamment à toute la classe et permet de suivre une évolution du travail collectif en direct. Chaque post étant automatiquement relié à son auteur.
Dans l’application "Pad", tous les utilisateurs peuvent collaborer autour d’un texte commun. C’est un éditeur de texte fonctionnant en mode collaboratif "temps réel". Il permet de partager l’élaboration simultanée d’un texte, mais aussi d’en discuter en parallèle via un "chat" ou "clavardage".
Construire une carte mentale collaborative, en direct, c’est possible avec l’application "Carte mentale". Cette application permet de représenter visuellement une arborescence, en créant des liens entre différentes idées. Le schéma se construit à partir d’une idée principale, sous forme d’image ou de texte, à partir de laquelle plusieurs chemins se créent.
Un "Wiki" permet de créer et de publier des contenus (textes, images, ...) dans différentes pages liées entre elles. La page d’accueil est souvent utilisée comme un index référençant l’ensemble des pages créés. Il est possible pour chaque utilisateur de modifier ce qui a été fait par un autre et un historique est disponible.
Plutôt que de proposer un usage centré sur un outil (le blog ou le wiki par exemple), l’appli Communautés permet de rassembler un groupe d’utilisateurs autour d’un projet collaboratif. Pour chaque communauté crée (groupe d’enseignement d’exploration, groupe TPE, ...), il est possible de définir précisément les droits de chaque utilisateur et les applis mises à disposition (blog, wiki, documents, blog, forum, pages, ...).
Le forum est un outil d’échange généralement animé par une ou plusieurs personnes. Il permet à différents utilisateurs de publier des messages affichés les uns à la suite des autres. L’appli "Forum" permet de créer des catégories de forum dans lesquelles il est ensuite possible d’animer des discussions. Chaque message publié dans la discussion s’affiche à la suite du précédent avec la date de publication et l’identifiant de la personne qui a posté le message.

DES APPLICATIONS FACILITANT LA PEDAGOGIE DE PROJET
Nous avions vu que dans l’application "Mur collaboratif", différents contenus (son, image, texte, vidéo, ...) peuvent être intégrés dans des notes affichées sur le mur, en même temps par tous les utilisateurs. Des compte-rendus ou des productions peuvent être postées via ce mur et partagées avec les autres groupes de la classe, suite à la mise en oeuvre d’un projet.
Ici, un concours organisé autour de la plus belle image de science acquise au microscope, légendée et interprétée, puis présentée par chaque auteur au reste de la classe.
Le Blog est normalement un service de communication permettant la publication périodique et régulière de nouveaux articles (les billets), généralement succincts, et rendant compte d’une actualité autour d’un sujet donné. L’appli "Blog" permet de publier facilement des informations, en y intégrant différents types de contenus : texte, images, fichiers audio, vidéos, liens externes, etc. Les articles ou « billets » de blog sont datés, identifiés par leur auteur et sont affichés par ordre chronologique inversé (visualisation des derniers contenus publiés en haut de page). On peut très bien utiliser cette interface pour demander aux élèves de publier le compte-rendu de leur projet par exemple. Il est même possible pour le professeur d’ajouter des commentaires pour corriger le travail réalisé par les élèves.
Construire une carte mentale collaborative, en direct, c’est possible avec l’application "Carte mentale". Cette application permet de représenter visuellement une arborescence, en créant des liens entre différentes idées. Le schéma se construit à partir d’une idée principale, sous forme d’image ou de texte, à partir de laquelle plusieurs chemins se créent. C’est idéal pour lancer un projet, par exemple lors d’un brainstorming, au lancement des Travaux Personnels Encadrés.
Un "Wiki" permet de créer et de publier des contenus (textes, images, ...) dans différentes pages liées entre elles. La page d’accueil est souvent utilisée comme un index référençant l’ensemble des pages créés. Il est possible pour chaque utilisateur de modifier ce qui a été fait par un autre et un historique est disponible. La communication d’un projet peut donc se construire pas à pas avec le wiki.
L’appli "Pages" permet de créer des pages web qui sont organisées entre elles grâce à un menu de navigation, et offrant une grande liberté de mise en page du contenu. Il est possible d’insérer dans ces pages différents types de contenus (texte, image, son, vidéo, ...) et des liens vers d’autres contenus. En particulier, si un lien est enregistré vers un blog, une frise chronologique, un wiki, ou un forum existant, la page sera automatiquement mise à jour avec les nouvelles publications effectuées dans le blog, la frise, le wiki ou le forum. Avec cette appli, on peut envisager de faire des productions abouties, par exemple pour un projet de Travaux Personnels Encadrés, sous la forme d’un mini-site Internet.

INTEGRATION DE RESSOURCES EXTERNES
Quelques données techniques Avec la plupart des applis citées plus haut, on a la possibilité d’intégrer directerment des ressources externes via un "iframe" et pas juste un lien vers la page d’un autre site. Cette fonctionnalité qu me permet d’intégrer directement de nombreuses interfaces dont quelques exemples sont données ci-dessous. Procédure :
- Cliquer à droite sur "code HTML" dans la fenêtre de l’éditeur de texte de l’application.

- Copier-coller le code "iframe" donnée par le site que l’on souhaite intégrer (généralement il faut suivre le chemin : partager puis intégrer).

- Enregistrer et la vidéo, le mur ou le pad vont s’intégrer directement dans votre billet.
Les vidéos en streaming Il est possible d’intégrer les vidéos de youtube, de dailymotion, de la scolawebtv académique ou de la banque de vidéos SVT, qui fournissent des codes d’intégration.
Les pads et padlets d’autres interfaces Si on trouve les outils de monlycée.net trop simplifiés, il est possible d’intégrer son propre mur collaboratif, ou son propre pad provenant d’une autre interface plus riche, dans un billet de blog par exemple.
Genially Genially est un outil en ligne qui permet de créer des histoires visuelles. Il est aussi possible d’intégrer ces histoires, une fois créees, directement dans monlycée.net.
Les formulaires "google forms" Si on a l’habitude d’utiliser les formulaires de son drive, il est possible de les intégrer directement à un billet.

EXEMPLES D’UTILISATIONS POSSIBLES
Enseignement d’Exploration Compte-rendu d’activité (applis Blog et Pad) :

Document collaboratif complété progressivement par tous les groupes (applis Mur Collaboratif et Pages) :
Mais aussi : classe inversée (appli Blog), carnet de bord pour un projet (appli Blog), ...
TPE Résultat d’un brainstorming (appli Carte Mentale), carnet de bord des différents groupes (appli Blog), production sous la forme d’un mini-site Internet (appli Pages), ... :
AP Document collaboratif complété progressivement par tous les groupes (appli Wiki), carte mentale de révision (appli Carte Mentale), en ayant crée une communauté (appli Communauté), ...
TP Mutualisation d’une stratégie (appli Pad) : Compte-rendu d’activité, classe inversée (applis Blog ou Pages), ... :

RETOURS ET IMPRESSIONS DES ELEVES
Ce qui est particulièrement frappant lorsqu’on utilise monlycée.net, c’est que les élèves sont presque complètement autonomes, étant donné que la plateforme est très intuitive et très simple d’utilisation. Les élèves ne posent pas de questions concernant son utilisation et arrivent seuls à mettre en forme des productions dont la forme est judicieuse. Les retours des élèves sont donc plutôt positifs par rapport à l’utilisation des applications présentées ici.

ANALYSE DE L’OUTIL
Un outil pour faire de la e-éducation Faire de la e-éducation, c’est enseigner autrement avec le numérique. Ce terme est utilisé pour désigner des scénarios pédagogiques faisant intervenir des outils ou services technologiques. Le « e » renvoyant à « électronique » ou « en ligne » permet d’inclure divers formats d’enseignement notamment des services numériques mis à disposition des élèves. La e-Éducation présente diverses caractéristiques : des supports en ligne ou hors-ligne,
un apprentissage individuel ou collectif, la présence d’un formateur à distance ou pas, la possibilité de fournir des aides et corrections.
Ces formats flexibles permettent de proposer des contenus différenciés, les élèves travaillent à leur rythme et peuvent se connecter de n’importe quel ordinateur.
Ces solutions renforcent l’autonomie des apprenants, assurent une continuité dans le temps et favorisent l’engagement de l’élève à être acteur de ses apprentissages.
La classe inversée est souvent associées à la e-éducation, car elle est favorisée par l’utilisation d’une plateforme en ligne permettant de construire des parcours qui peuvent être suivis à la fois à l’extérieur et à l’intérieur de la classe.
- voir aussi : la e-éducation dans l’académie de Versailles

- Rendre l’élève acteur / Redéfinir les temps /Repenser les lieux
- Une autre plateforme académique pour faire de la e-éducation.
Les spécificités des démarches de e-éducation en sciences En sciences, la démarche d’investigation avec la conception de stratégies et la réalisation d’expériences, se prête tout à fait à l’utilisation d’un espace numérique de travail. Car il nous permettra de varier les activités, individuelles ou collectives, de demander des compte-rendus, et enfin de redéfinir les temps d’apprentissage (dans la classe et en dehors).
Plus-values dégagées Le travail collaboratif permet aux élèves de s’enrichir mutuellement des réflexions des uns et des autres permettant ainsi de construire des productions plus abouties et réfléchies. L’accès à la plateforme hors temps de classe permet à l’élève d’améliorer éventuellement ses productions de classe, si il le souhaite et si le temps lui a manqué pendant la classe.
Les applications de la plateforme sont vraiment des outils facilitateurs pour pratiquer le travail collaboratif avec les élèves et la démarche de projet. Ce qui est un bon moyen de motiver les élèves et de les amener jusqu’à une production aboutie.
La démarche de projet est une modalité de développement des compétences transversales et psycho-sociales, en plus de l’acquisition des compétences disciplinaires. Cette démarche prend appui sur la motivation suscitée par la réalisation d’une production ou réalisation concrète qui donne du sens aux apprentissages mis en œuvre pour y parvenir.
Par ailleurs, la pratique de la classe inversée permet de dégager du temps pour les manipulations et les analyses pendant la classe.
Dans chacune des applications présentées ici, le professeur va pouvoir interagir via la plateforme avec ses élèves, en écrivant des commentaire ou en proposant des feedbacks, dans le but d’aider, de guider ou de corriger le travail des élèves.
Limites et points de vigilance Un professeur ressources TICE doit avoir mis à la disposition des enseignants et des élèves l’ENT, par notamment la distribution des mots de passe personnels, sous le contrôle de son chef d’établissement. Il est recommandé d’inclure dans l’ENT toutes les autres plateformes de vie scolaire, grâce à des connecteurs, pour amener les utilisateurs à prendre l’habitude de passer d’abord par l’ENT et à découvrir toutes ses potentialités.

Les enseignants qui sont déjà des habitués de ce genre d’outils en ligne constaterons que les applications proposées dans monlycée.net sont très proches de ceux qu’il utilisent déjà, mais plus limitées. Il faut donc insister sur le fait qu’avec cet ENT, tout est plus simple, tout est plus centralisé et passe par une authentification sans qu’il soit besoin pour l’enseignant de créer les comptes sur chaque application.
Par ailleurs, il faut être attentif à ce que la réalisation, la production finale ne s’élabore pas au détriment des apprentissages et des relations humaines. De plus, les interactions entre les élèves ne doivent pas prendre le pas sur les apprentissages en termes de contenus et de réalisation collective.

Il ne faut pas oublier lors de l’évaluation des élèves, lors d’un projet, d’identifier les compétences que le projet a permis de développer. Il faut distinguer les compétences liées aux apprentissages prévus par le professeurs et les compétences mobilisées spontanément par les élèves en réponse aux exigences du projet et aux initiatives prises par chacun. Cette évaluation est indispensable aux élèves et doit prendre en compte deux composantes du projet : la production finale (le résultat du travail) et le chemin qui y mène (les compétences mobilisées).
Enfin, il faut souligner de façon préventive que dans le cadre éducatif, il convient de rappeler aux élèves que l’ENT est un espace de travail et qu’ils peuvent être tenus pour responsables des contenus qu’ils y déposent.

Pour aller plus loin La pédagogie de projet est-elle toujours d’actualité ?, revue de l’office centrale de coopération à l’école (disponible sur l’espace réservé profsvt).
Faire coopérer les élèves au lycée en SVT
Optimiser le travail de groupe des élèves
Utiliser un wiki collaboratif en Terminale Scientifique

D’autres applications intéressantes de monlycée.net :

Pour le rendu de devoir. Pour effectuer des sondages. Pour réaliser des exercices et des évaluations. Pour faire des frises chronologiques. Et encore d’autres applications à découvrir ...

Mots-clés